Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Degemer / Accueil

  • : Sac'h a bep tra Gaël
  • Sac'h a bep tra Gaël
  • : Blog fourre tout.... Brest, la Bretagne, et un tas d'autres choses (essentiellement en photos, mais pas que....)
  • Contact

Keleier / Infos

 

>> Mes sites : gaelfontana.com 

Triturages


>> Beaucoup d'images sur ce blog sont visible en grand format. Il suffit de cliquer dessus.
Ce blog n'est pas une banque d'images,  merci
de ne pas utiliser les images sans m'en demander l'autorisation

 

Enklask / Recherche

Liammoù / Liens

Dielloù / Archives

Photos / Poltridi

21 mars 2007 3 21 /03 /mars /2007 01:32
Attention, aujourd'hui "tartine de texte" :))

Ho pediñ a ra Kuzul Sevenadurel Breizh, ezel eus ar "gKevredigezh Emgavioù ar Yezhoù ha Sevenadurioù Rannvro pe Bihanniver" hag EBLUL-Frañs, da sinañ ar skrid-goulenn lusket gant an 2 gevredigezh-se. Rankout a ra Republik Frañs en em stummañ diouzh ar gwir etrevroadel ha:

cheñch he Bonreizh evit anavezout he liesseurted,
peurwiriekaat Karta Europa ar yezhoù rannvro pe bihanniver hag ar gendivizadoù a warant gwirioù ar vroidi da warez o identitelezh sevenadurel ha yezhel gant doujañs gwirioù mab-den,
reiñ d'ar rannvroioù ha d'ar strollegezhioù ar barregezhioù hag an troioù da gemer e karg dazont yezhoù ha sevenadurioù o ziriadoù a sav o identitelezh
http://www.desdroitspournoslangues.org/


Le Conseil Culturel de Bretagne, membre de l'Association des Rencontres des Langues et Cultures Régionales ou Minoritaires et d'EBLUL-France (Bureau européen des langues moins répandues) vous invite à signer la pétition lancée à l'appel de ces 2 associations. La République française doit se conformer au droit international et :
modifier sa Constitution pour reconnaître sa propre diversité,
ratifier la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires et les conventions garantissant les droits des citoyens à la protection de leur identité culturelle et linguistique dans le respect des droits de
l'homme,
donner aux régions et collectivités concernées les compétences et les moyens de prendre en charge l'avenir des langues et cultures de leurs territoires, constitutives de leur identité propre.
http://www.desdroitspournoslangues.org/


Sinon, voilà comme nos "merveilleux amis de Ouest Torch
s'amusent à définir "s'exprimer en breton" : Hennir.




Et voici un mail que je viens d'envoyer à la rédaction

Madame,
 
J'ai sous les yeux la solution des mots fléchés n° 2845 parue dans Ouest-France le lundi 12 mars 2007.

La grille du samedi 10 mars proposait: "S'exprimer en breton", réponse à trouver en 6 lettres.
La réponse à trouver était : HENNIR.
J'étais jusqu'alors persuadé de faire partie de l'espèce humaine, mais il semblerai que votre rédaction me classe dans la famille des équidés.
 
Mes cours de biologie, pourtant pas si lointaine, m'aurait elle induie en erreur ?
Merci d'éclaircir cette zone d'ombre de mon éducation.

Avec mes remerciements.
Gant ma gourc'hemennoù.

Gaël Fontana

Et la réponse que je viens de recevoir

Bonjour,
 
Tout d’abord je vous prie d’accepter toutes nos excuses, pour cette très mauvaise grille de jeux. Et l’oubli du mot « cheval » rajoute encore davantage d’incompréhension. Notre fournisseur de mots fléchés a manqué de vigilance, même s’il n’y avait pas intention de nuire. Cette grille 2845, a été corrigée pendant une période de vacances et visiblement le service n’a pas été bien fait. Votre mail m’a donc conduit à repréciser à la société éditrice, le niveau d’exigence que nous souhaitons, pour chaque définition. En vous renouvelant toutes nos excuses, j’espère que vous constaterez chaque jour à la lecture de nos pages bretonnes que nous aimons cette région, les gens qui y vivent et que nous nous y investissons.
 
Cordialement,
Patrick T....., coordination rédaction.

Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
15 février 2007 4 15 /02 /février /2007 00:15
« Justis evit ar Brezhoneg » « Justis evit Diwan » EMGAV en Oriant d’ar 24 a viz Meurzh 2007
EMGAV en ORIANT, D’ar Sadorn 24 a viz meurzh 2007 3 eur Plasenn an ti kêr
« Justis evit ar Brezhoneg » « Justis evit Diwan »

EVIT DONT A-BENN DA
gemm ar Vonreizh evit ur statud gwirion o toujañ d’ar yezhoù rannvro ;
wiriekaat karta europa ar yezhoù rannvro pe/ha minorelaet ;
reiñ d’ar rannvro galloud ha budjed evit ar sevenadur hag ar c’helenn brezhoneg ;
dizhout ur statud publik o wareziñ ar soubidigezh, al laikelezh, an digousted ha perzh a servij publik kelenn Diwan.

Reizh eo
e vefe diazezet Diwan war ur statud publik a zere gant e bedagogiezh ;
e vefe anavezet ar brezhoneg ez ofisiel ;
e kavfe ar yezhoù rannvro o flas er republik.

Pediñ a ra Diwan an holl gevredigezhioù sevenadurel hag ar vretoned prederiet gant dazont o yezh da gemer perzh er vanifestadeg.

Darempred : diwan.breizh@wanadoo.fr , pgz : 02 98 21 33 69


« Justice pour le breton » « Justice pour Diwan »RASSEMBLEMENT à Lorient le 24 mars 2007
RASSEMBLEMENT à Lorient le samedi 24 mars 2007 A 15 h place de la mairie

« Justice pour le breton » « Justice pour Diwan »

POUR QUE :
la Constitution soit modifiée pour une reconnaissance et un statut des langues régionales ;
la Charte européenne des langues régionales et/ou minoritaires soit ratifiée ;
la Région soit dotée des compétences et moyens pour la culture et l’enseignement de la langue régionale ;
un statut public garantissant l’immersion, la laïcité, la gratuité et le rôle de service public d’éducation de Diwan soit mis en place .

Il est juste que
Diwan bénéficie d’un statut qui garantira l’avenir de sa pédagogie ;
la langue bretonne soit officiellement reconnue ;
les langues régionales trouvent leur place dans la République.

Diwan invite l’ensemble des associations culturelles et tous les bretons attachés à leur langue à se joindre à cette manifestation.

Contact :
diwan.breizh@wanadoo.fr  , tel : 02 98 21 33 69


Note perso :

Je n'adhère pas du tout, mais alors pas du tout a cette phrase :
Il est juste que (...) les langues régionales trouvent leur place dans la République.
Voilà c'est précisé !
Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
1 février 2007 4 01 /02 /février /2007 18:50
Kannadig vient de mettre faire un petit article sur le site de Sonia, ma douce et tendre.
Merci Fabris pour l'envoie ;)

Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 13:28
Allez, aujourd'hui un peu de pub pour deux choses bien différentes.

La première c'est Yann Le Rousic, qui viens de créer le forum Barzhoniezh nevez
(Poésie nouvelle en Bretagne)

Forum de discution et d’information sur la poésie actuelle en Bretagne (ou contemporaine si vous préférez)
pour parlers de la poésie de Bretagne en langue Française, Bretonne ou gallo…

Faites passer l'info
à vos amis poètes et amateurs de poésie ! ;)

Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
24 octobre 2006 2 24 /10 /octobre /2006 17:32
Pour ceux qui ne connaissent pas le Centre Per Roy- Ti Kendalc'h, c'est un lieu magique perdu dans la campagne de Redon. Depuis plus de 40 ans on y fait des stages déstinés aux danseurs, chanteurs, musiciens, conteurs et bretonnant. On y apprend aussi le respect de l'environnement par des classes de découvertes.

Ce centre autogérés à hauteur de 75% va peut etre mettre la clé sous la porte et c'est une catastrophe !

http://www.tikendalch.perroy.asso.fr/

Leur communiqué :

Redon le 22/10/06:

 Appel de Centre Per Roy -Ti Kendalc'h
Dépot de bilan de l'association Centre Per Roy- Ti Kendalc'h

Lors d'une réunion le 7 Octobre dernier, les administrateurs du centre ont pris la décision de déposer le bilan de l'association Centre Per Roy Ti Kendalc'h.
L'association connaît depuis quelques années des problèmes pour boucler son budget. Un renouvellement de l'association a été opéré il y a un an et demi. Malgré des énergies nouvelles et une volonté affirmée de redresser la barre, l'association n'a pas réussi à inverser la tendance. Et de nouvelles contraintes budgétaires notamment sont apparues: des travaux de mises aux normes (assainissement, sécurité,...) sont exigées par l'Etat. Dans ce contexte, nous n'avons pas trouvé d'autres solutions que de prononcer le dépôt de bilan.

Voici près de 40 ans que le centre Ti Kendalc'h naissait de la volonté de militants culturels bretons qui ont oeuvré passionnément pour faire reconnaître la culture bretonne par les pouvoirs publics. Le centre Ti Kendalc'h a eu un fort rayonnement en Bretagne et bien au delà. Bon nombre de danseurs, chanteurs, musiciens, conteurs de Bretagne ainsi que bon nombre de bretonnants peuvent avoir le souvenir d'être passés à Ti Kendalc'h lors d'un stage ou d'une fête. Vous même peut-être, lecteur de ce message...
Le centre a aussi développé une autre mission: celle de l'éducation à l'environnement par le biais des classes de découvertes (nature et patrimoine). Combien d'enfants et de jeunes sont passés dans le centre depuis 15 ans en ayant reçu des éléments de culture environnementale et sociale? 20 000, 30 000, 40 000? Sans doute plus encore...

Et pour vous, que représente Ti Kendalc'h? Pensez vous qu'il soit important de poursuivre l'aventure culturelle du centre? Quelle(s) solution(s) préconisez-vous pour sortir de l'impasse? Pensez-vous qu'une refondation soit possible? ....Livrez nous vos sentiments et votre réflexion. Ceci éclairera les décisions à prendre par le CA actuel et ou le futur comité de pilotage. T

rugarez deoc'h/ merci à vous.

JF Lugué (secrétaire)
JP Garric (président de l'association)
Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 11:23
L’EXTRACTION DU SABLE MARIN DANS LA BAIE DE QUIBERON et de GAVRES
par le cimentier groupe LAFARGE : 
UN PROJET DESTRUCTEUR POUR LE LITTORAL DUNAIRE
 
Le 3 mai 2005, un arrêté ministériel, publié au Journal Officiel du 27 mai 2005, a accordé à trois sociétés filiales du groupe Lafarge, à savoir les sociétés Rennaise de Dragages, GSM et Granulats Ouest, un permis exclusif de recherches (PER) de sable et de graviers siliceux marins, pour une durée de deux ans. Ce PER doit déboucher à terme sur une concession minière d'une durée de 50 ans, en vue d’extraire un million de tonnes de sable par an. Il porte sur une superficie de plus de 16 km², située sur les fonds marins du domaine public maritime, le long des côtes du Morbihan, sur l'axe Belle-Île-île de Groix. 

- Voir le dossier (document word - 44 ko)
- Voir la lettre écrite au ministère de l'envirronnement
(document word - 16 ko)

Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
13 juillet 2006 4 13 /07 /juillet /2006 12:37
« Brest, enclave française en Bretagne », mais les choses semblent changer.

François Cuillandre, Maire de Brest et président de Brest Métropole Océane vient de signer la charte Ya d'ar Brezhoneg.
Avec cette signature, Brest sera, aujourd’hui, la plus importante des villes de Bretagne signataire de l’Accord Ya d’ar Brezhoneg....

L'idée centrale de la charte : intégrer la langue bretonne dans le fonctionnement quotidien.

Site internet en breton, cartes de visite en breton pour les élus en faisant la demande, panneaux routiers bilingues, publicité pour l’enseignement du breton, études toponymiques, soutien à la formation en langue bretonne pour les agents, soutien financier aux classes bilingues, installation de tous les nouveaux panneaux routiers en français et en breton....
Voici un certain nombre des actions déjà entamées ou  qui vont se réaliser  à Brest et sur le territoire de Brest Métropole Océane. C’est le début d’une politique linguistique en faveur de la langue bretonne.

Bonne nouvelle donc !


Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
15 juin 2006 4 15 /06 /juin /2006 19:04
"Vive les contradictions" : on connait les positions du Télégramme parfois complètement rétrograde sur la langue Bretonne, et les mouvements sociaux et / ou militants, et pourtant ils sortent , tous les jeudis des articles d'une page en breton...
C'est soit pour se donner bonne conscience, soit qu'il y a chez eux des gens sensibilisés à la langue...dans ce cas la je les plaint :)

Aujourd'hui,  c'est donc un article sur ma douce et tendre !



EDIT : pour les non bretonnants, la traduction ;)

Les vacances arrivent. Les animateurs sont prêt a s’occuper des enfants dans les centres de vacances. Ce sont des jeunes passionner par leur métier : sonia Orriger en fait partie.

Les enfants pourront avec s’initier au cirque ! Sérieusement bien sur ! «  un stage arts du cirques sera proposer à Treglonoù, pour des enfants entre 8 et 12 ans. Ils apprendront a faire de l’acrobatie, de monter sur une grande boulle, a faire les clowns, jongler, décorer «

1 poste en banlieue parisienne 

C’est elle qui mènera ce stage. La jeune fille a de l’expérience. Elle a appris les arts  a l’école boulle a Paris. Mais le travail avec les enfants, elle l’a appris sur le terrain. «  Quand je faisait mes études on m’a proposer d’aller travailler dans un maison de jeunes a ferrières en brie j’ai accepter tout de suite. Ce qui m’a les plus plu, c’est de monter des projets sur le long terme avec les jeunes. C’est comme ça que j’ai monter une comédie musicales avec 25 jeunes, et former une troupes de théâtre de rue avec laquelle on a fait une tourner dan plusieurs centres de vacances ., j’ai pu me rendre compte de la richesse que l’on pouvait avoir en travaillant avec des ados. Les relations sont différentes que de celle que peuvent avoir les profs ou les parents «  après elle a donc décidée de faire de l’animation sont métier.

Des relations difficiles parfois

« C’est vrai que l’on entend que les relations sont de plus en plus difficile avec les jeunes. Mais je pense que ce n’ai pas pire qu’avant. La vie est plus dure, et  Je pense que c’est plus les problèmes sociaux, et le fait qu’il est plus difficile de trouver du travail qui fait que toutes les tranches de la société on plus de mal. Les jeunes n’ont plus le droit de rêver. Déjà à l’école maternelle on peux déjà savoir que certains gamins auront vraiment du mal a s’en sortir. Ma mère qui travaille dans une ZEP est témoin de ça tout le temps.

Toutes ses préoccupations sont loin de celle de la bretagne. «  Ce n’est pas si sur «  suivant la jeune fille «  c’est vrai que ne le sent pas autant en bretagne.  J’ai pourtant eu l’occasion de travailler pendant 6 mois dans une commune près de Brest ; et j’ai eu de gros problème avec un groupe de jeunes. Il ne respectaient rien, et étaient très violents. Les mairies autour de paris ont compris qu’il était important de s’occuper des jeunes en déroutent en les aidant a faire des choses, et en mettant les moyens humains pour laissez les jeunes moins livrés a eux-mêmes dans les rues.  On trouve pas mal d’animateurs dans les maisons de jeunes. Il y a du travail a faire par ici aussi. Mais on trouve souvent des animateurs seuls dans des quartiers ou une équipe solide ne serait pas de trop.

«  Moi, je n’étais pas capable, bien sur je pensais comme tout les animateurs que l’on avais avant tout un rôle sociale, mais j’ai remarqué que je n’arrivais pas a gérer un publique difficile et que en plus je n’en tirais aucun plaisir.

Du plaisir en Breton 

Mon combat maintenant est le breton «  j’ai grandit et j’ai été élevé en banlieue parisienne, j’ai fait mes études de breton a Rennes. Je voulais travailler avec des jeunes en breton. Je suis maintenant CEP du collège Diwan de Treglonou. J’organise chaque semaine des veillées, et je fais des stages pendant les vacances. Ce sont des jeunes très agréable, et très faciles. C’est vrai que le breton n’est pas toujours pour eux  un acte militant comme beaucoup d’adultes d’où la difficulté pour eux de pouvoir s’exprimer toujours dans cette langue. J’essaye donc les aider a faire du breton leur langue de cœur, en leur faisant avoir du plaisir et de la convivialité avec celle-ci. Je veux qu’il ai des souvenirs agréables en breton, pour qu’il puisse faire du breton une langue de l’intime. Avec tous ça, on favorise des liens forts entre eux et avec nous.

Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
4 juin 2006 7 04 /06 /juin /2006 16:35
Samedi 4 juin : Plus 10.000 manifestants ont défendues la langue bretonne, le rattachement de la Loire Atlantique à la Bretagne et ont  demandés les transferts de compétences vers la région.

Semi "victoire" (ou semi échec, au choix) donc pour cette manif pour laquelle la plupart des associations culturelles, structures éducatives, mouvements politiques bretons avaient appéllés à manifester.

Un zéro pointé pour le télégramme et Oust Torche qui jouent leur role de clébard en parlant de 3000 personnes...et mieux encore, France 3, avec ses 1500 manifestants.....alors que même les keufs n'ont pas osés mentir à ce point, en annoncant 5000 personnes....

A lire  par ici un article de
Philippe Argouarch à ce propos :
http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=3962


SINDIKAD LABOURERIEN BREIZH
http://www.slb-bzh.org/
Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article
31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 09:55
Quels que soient les domaines (enseignement des langues régionales, radio-télévision, respect de notre unité administrative, orientations de politique culturelle...) nous sommes confrontés à une volonté dogmatique jacobine d'ignorer notre culture et nos attentes.

Chaque avancée ne se fait qu'au prix de luttes épuisantes et risque toujours une remise en cause alors que la disparition des locuteurs traditionnels de la langue impose au contraire, une action immédiate de respect et de promotion pour assurer l'avenir de notre culture et son expression dans la vie publique.

Tous les droits européens et internationaux (Charte des droits fondamentaux, Charte européenne des langues et cultures régionales ou minoritaires, Convention sur les droits des minorités, Convention des droits de l'enfant, Pacte sur les droits civils et politiques….) demandent aux états de respecter et soutenir leurs cultures minoritaires.

La quasi totalité des pays l'Europe le fait mais pas la France.

Repost 0
Published by Gaël - dans Breizh
commenter cet article

Sell / Regarder

Rummoù / Catégories